1951

La M.U.Po.L. est portée sur les fonts baptismaux par Henri Brock,  patron d’une des plus grandes entreprises de constructions et de béton armé du pays et néanmoins utilisateur inconditionnel de la voie d’eau. Le but avoué de la manœuvre trouve son origine dans la nécessité de grouper les intérêts d’entreprises similaires évoluant le long des voies d’eau liégeoises mais la version cachée permet surtout aux membres de retrouver régulièrement leurs confrères dans les meilleurs restaurants de la région.

1957

Au sortir de la guerre, la situation économique du pays procure du travail à ses entreprises et la concurrence internationale est faible ; cette situation satisfaisait à la fois les usagers et les autorités du Port Autonome dirigé à l’époque par Monsieur Driessens. Le rôle de la M.U.Po.L. semble peu utile et progressivement celle-ci sombre dans une profonde léthargie.

1970

Les premiers graves problèmes économiques secouent le pays, sous forme de grèves nationales d’abord, puis de crises pétrolières successives. La M.U.Po.L., réanimée entre-temps, vit alors ses années les moins fières. Les résultats de chacun commencent à souffrir de l’économie en voie de mondialisation, du vieillissement du charroi et des infrastructures et les relations avec le Port Autonome génèrent des reproches stériles liés au manque d’intervention rapide dans l’entretien des quais et autres zones portuaires qui affaiblissent considérablement les marges des usagers. C’est en tous cas ce qu’assure quelques esprits chagrins d’alors qui veillent d’abord à régler leurs problèmes personnels plutôt qu’à imprimer une dynamique nouvelle à leur association.

1988

Election d’un nouveau comité de la M.U.Po .L. et changement de cap radical dans le rôle de base à octroyer à l’association. L’objectif principal est désormais d’offrir une visibilité nouvelle de la M.U.Po.L. « extra muros » en participant, aux côtes du port autonome, d’une manière proactive à tous événements qui permettent de procurer un plus à la voie d’eau liégeoise et entre autres :

  • Les grandes manifestations populaires,
  • les visites de courtoisie aux représentants des ports qui nous entourent ;
  • la visite d’installations particulières comme des chantiers navals ou le bassin de carène du professeur Jean Marchal de l’ULG ;
  • l’accueil de nombreuses délégations représentant des ports du monde entier ;
  • l’accueil de conférenciers de talent tels que Roland Leuschel, Peter Praet, Pierre Clerdent ou encore Jean-Pierre Grafé ;
  • l’appel régulier à la presse tant écrite que parlée ou télévisuelle pour y relayer nos objectifs, nos réalisations mais aussi nos craintes et nos besoins  ;
  • La mise en place du prix M.U.Po.L., organisé dès 1991, qui récompense la personne du monde économique, politique, social ou culturel qui a le plus contribué à l’essor du port de Liège et de ses activités.

22 avril

50ème anniversaire du Port Autonome de Liège, 5.000 invités dans la darse couverte de l’île Monsin en présence du Prince Albert et de la Princesse Paola ;

1989

22 juin

50ème anniversaire du Canal Albert en présence de Sa Majesté le Roi Baudouin, plus de 20.000 personnes se pressent de part et d’autre de l’entrée du Canal pour assister au plus grand défilé de bateaux, de plaisance et commerciaux, jamais organisé en Wallonie.

1991

18 octobre

Dans le cadre du 125ème anniversaire de la CCILG, la M.U.Po.L. organise la Journée Européenne des Manutentionnaires et Usagers des Ports et accueille, pour une visite des principales installations à bord du « Pays de Liège », les patrons des plus grands ports européens, le Président de la commission du Danube ainsi qu’une dizaine de délégations étrangères pour débattre de la raison d’être et de l’avenir de la voie d’eau.

Les conférenciers de cette manifestation internationale de gauche à droite : Pierre SAVEY (Cie Nationale du Rhône), Georges DELMAS (DG du port de Strasbourg), Helmut STRASSER (Président de la Cion du Danube), René GOTFRYD (Président M.U.Po.L. – facilitateur), Jean CHAPON (Président des voies navigables de France), Armand BASSET (DG du Port de Paris)    et Fernand SUYKENS (DG du Port d’Anvers).

1996

25 juin

Accueil du Prince Philippe et présentation des principales activités portuaires.

Voir les archives